Texte dactylographié de l'interview de Saga Chihuahua

« La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf »

Chihuahua poil court

Passionnée de chiens depuis toujours, Clotilde Brot s’occupe avec bonheur de ses petits pensionnaires. Son élevage est basé sur le bien-être et la santé, car des chiens heureux et équilibrés donnent naissance à des chiots heureux et équilibrés ! Situé à l’orée d’un village de 600 habitants près de Pau, dans les Pyrénées Atlantiques, le petit élevage de la Plaine de Nay coule des jours paisibles…

Saga Chihuahua :

Parlez-nous de votre élevage…

C.B. : J’ai acquis mes premiers reproducteurs dans les années 2000. J’aime tous les chiens, mais élève seulement deux races : des Chihuahuas à poil court et des Bouledogues Français. J’ai limité mon élevage à deux races qui me fascinent, car pour bien les connaître, il ne faut pas s’éparpiller !

Vos chiens sont-ils bien sociabilisés ?

C.B. : Absolument. Je mets un accent tout particulier sur la sociabilisation des chiots, car leur équilibre futur se joue à l’âge de 3 à 12 semaines. Tout ce qu’ils auront intégré durant cette période sera acquis à vie. Tout ce qu’ils n’auront pas connu à 12 semaines peut leur occasionner des craintes irrépressibles et perpétuelles. Par exemple, un chiot de 12 semaines qui n’a jamais rencontré de chat ou entendu un aspirateur fonctionner, peut dans cette situation se montrer craintif voire agressif durant toute la vie. C’est pourquoi je mets un points d’honneur à ce que mes chiots soient habitués aux enfants, aux autres adultes, aux chats, aux autres races de chiens, à toute sorte de musique et de sons domestiques…

Comment se déroule une adoption ?

C.B. : Lorsque les petits viennent au monde, je contacte les personnes intéressées qui m’ont laissé leurs coordonnées à cet effet. Nous convenons alors d’un rendez-vous afin qu’ils rencontrent les chiots pour peut-être les réserver. Puis j’envoie des photos du chiot tous les 15 jours, afin que les futurs maîtres puissent suivre son évolution jusqu’à son départ chez eux.

Quelles sont les garanties suite à une vente ?

C.B. : Lorsque le maître vient chercher son chiot, je lui remets un exemplaire du contrat de vente, qui comprend toutes les maladies garanties du code rural, ainsi que toutes les modalités de la vente. Je lui donne également un certificat de bonne santé établi par mon vétérinaire, ainsi que son carnet de santé. Enfin, je lui offre un « kit chiot » comprenant les croquettes auxquelles les chiots sont habitués, dans le but de faciliter la transition vers la nourriture choisie par le maître si ce n’est pas la même. Par ailleurs, je sélectionne mes reproducteurs en fonction de la santé de leurs lignées avant tout. L’esthétique est certes importante, mais la santé prime sur le reste !

Votre élevage compte-t-il des champions ?

C.B. : Parmi mes reproducteurs figure Bowling de la Vallée des Petits Bouts, qui a obtenu un CACS (Certificat d’Aptitude de Conformité au Standard) et « meilleur de race » en exposition canine nationale. Il est le petit-fils du multi-champion international « Phantomas des Berges de la Durance », l’arrière-petit-fils du multi-champion international « Faraon Dei Piccoli Topolini », et du multi champion international « Misty Meadow’s Salt’n Pepper ». Barbarella des Pyramides de Cholula a obtenu également un CACS en exposition canine nationale. Elle est la petite-fille du multi-champion international « Sanvi Willywombat », ainsi que des multi-champions internationaux « South Fork’s Jazz it Up », « Misty Meadow’s Snowdance » et « Yellow-Paradise di Rio Galeria ». Dior du Clos de l’Ancienne Ferme, pour sa première sortie en calsse jeune, a été qualifié deuxième excellent. Il est le petit-fils des multi-champions internationaux « Veejim Jenny Wren at Copymear » et «Dachida’s King Tut ». Je serai présente aux expositions canines de Tarbes, de Toulouse et de Bordeaux cette année.

Quels sont les points forts du Chihuahua ?

C.B. : La plupart des Chihuahuas ont une santé de fer. Je ne leur connais pas de faiblesse particulière. Leur espérance de vie est en moyenne de 15 ans. C’est un chien vif, attentif, courageux et affectueux. Très attaché à son maître, s’il a été bien éduqué, il n’a de cesse de lui témoigner son affection et le regarde avec des yeux « mort d’amour ». C’est ce qui m’a fait complètement craquer pour cette race !

Et ses points faibles côté caractère ?

C.B. : Il a un caractère très marqué. Il faut absolument l’éduquer avec fermeté, s’imposer en chef de meute incontesté. Attention, si vous le prenez sans arrêt dans vos bras, le considérant plus comme une petite peluche vivante que comme un vrai chien, vous risquez de le rendre tyrannique ! S’il se prend pour le chef, ce comportement déviant peut le rendre agressif et odieux. Par contre, si vous l’éduquez bien, il deviendra un adorable compagnon.

Au niveau physique ?

C.B. : Il faut penser à leur faire extraire les dents de lait qui ne seraient pas tombées naturellement vers 8 mois. Dans le cas contraire, ces crocs récalcitrants peuvent déformer l’alignement des dents. L’unique fragilité physiologique réside chez les sujets de moins de 2 kgs par la petitesse de leur squelette. Un petit sujet tombant de la hauteur d’une chaise peut se fracturer les pattes. C’est pourquoi je conseille aux familles avec de jeunes enfants d’acquérir un Chihuahua d’un poids compris entre 2 kgs et 2,9 kgs. Ces derniers peuvent sauter sur le canapé et en redescendre sans aucun risque. En outre, les sujets de moins d’1,5 kgs, et surtout ceux de moins d’1 kg, ont une espérance de vie plus courte.

Vous avez pourtant un Chihuahua minuscule…

C.B. : En effet, Etoile de la Plaine de Nay que l’on voit sur ces photos, est un mini Chihuahua de 290 grammes seulement à 1 mois. Elle devrait peser environ 1 kg à 1,3 kg adulte. Je ne privilégie pas du tout ces poids, car il s’agit de nanisme, mais elle l’a pris de sa mère et de ses ancêtres les plus petits et c’est mignon. Selon ma politique d’élevage, les femelles apportent la santé, la solidité, et les étalons la petite taille, le type très prononcé.

On appelle également le Chihuahua le « chien klaxon ». Comment éviter qu’il aboie ? Le collier anti-aboiement n’est-il pas trop lourd ?

C.B. : LesChihuahuas sont en effet d’adorables petites alarmes ambulantes ! Heureusement, il est possible de leur faire prendre conscience très tôt que leurs aboiements nous dérangent. Pour les sujets les plus « rebelles », j’utilise un collier anti-aboiement suffisamment léger pour les sujets de 2kgs et plus. Dès que le chien aboie, le collier envoie un spray d’air à l’odeur de citronnelle, ce qui s’avère très efficace.

Peut-on dire de lui qu’il est intelligent ?

C.B. : Ce sont des chiens particulièrement vifs et intelligents. Ils sont même capables d’être comédien ! Il faut noter également que leur intelligence leur permet de comprendre rapidement, et d’apprendre un nombre de tours impressionnant. Ils possèdent un vocabulaire très étendu pour des chiens, car ils ont une excellente mémoire. Ce sont de parfaits chiens de cirque ! Ils sont capables de tenir debout sur leurs pattes arrières pendant plus d’une minute et même de sautiller en avant dans cette posture !

Beaucoup de maîtres prétendent que les Chihuahuas n’aiment pas les enfants… qu’en pensez-vous ?

C.B. : Je ne suis pas du tout d’accord. Je pense qu’ils sont comme les chats pour des raisons différentes : ils n’aiment pas les mouvements brusques des enfants ou leur excitation. En effet, de part leur petite taille, ils craignent ces gestes soudains et maladroits pour leur intégrité physique. Tout est question d’éducation : il suffit de faire en sorte que les enfants soient très précautionneux avec eux. Par exemple : ne jamais porter un chiot Chihuahua ou un adulte de moins de 2,2 kgs dans les bras debout, car la plupart se briseraient les pattes s’ils tombaient. Si l’enfant est respectueux de ces règles, s’il se montre doux, les Chihuahuas auront confiance en eux et les aimeront sincèrement. Néanmoins, pour des raisons de sécurité, je conseille aux foyers avec de jeunes enfants d’acquérir des Chihuahuas plus robustes (entre 2 et 2,9 kgs).

Avez-vous des chiots disponibles, si oui, à quel prix ?

C.B. : Mes prochaines portées naîtront en septembre/octobre, ils iront chez leurs maîtres en décembre/janvier. J’ai des portées environ tous les 3 mois. Les prix varient de 1300 à 1500 € pour les mâles, et de 1500 à 1800 € pour les femelles.

Avez-vous une anecdote sur notre ami ?

C.B. : Comme la fable de la Fontaine, les Chihuahuas sont comme « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf ». Ainsi, très courageux, voire téméraire parfois, ils ne mesurent pas dans l’action, la portée de leurs actes et prennent des risques en se montrant dominant vis-à-vis de chiens dix, voire cinquante fois plus gros qu’eux ! C’est pourquoi il est très important que le maîtres les protège, en anticipant ce trait de caractère insolite.

Merci à Clotilde Brot qui, à notre demande, a déguisé ses Chihuahuas pour notre magazine.